• Les musiques de la semaine :

    Voici un nouveau rendez-vous hebdomadaire ou je vous présenterez mes favoris musiques de la semaine à travers différents catégories. J’espère que vous aimerais ce nouveau rendez-vous et n'hésitez pas à vous aussi partager ce que vous écoutez en ce moment.

    La chanson internationale de la semaine :

    La chanson francophone de la semaine :

    La chanson Kpop de la semaine :

     Le cover de la semaine :

    La chanson qui met de bonne humeur :

     Par Charlotte


    votre commentaire
  • Chronique Livresque sur La boîte de Anne-Gaelle Balpe       

     La boîte, un livre écrit par Anne-Gaëlle  Balpe, de 188 pages publié aux éditions  Sarbacane dans leur collection X'. ( Le prix est   de 15,50 €) 

    Résumé : Malt et Jen ont 20 ans, et aucune perspective. Ils traînent leur ennui dans Edens, leur ville perdue. Passent leurs journées assis sur un banc. Un jour, ils découvrent, posée là, une boîte. A l'intérieur, un billet. Accompagné d'un message : "Plus d'argent en échange d'un service.

     

     

     

    Mon avis : 4/5

    Je remercie les éditions Sarbacane de m'avoir offert la possibilité de lire ce roman. 

    Malt et Jen ont donc vingt ans et aucun avenir, coincés dans leur ville perdue. Ce n'est que lorsqu'ils trouvent une mystérieuse boîte avec un message à l'intérieur que l'action débute et qu'il va s'ensuivre tout une intrigue autour de cela.

    Ce roman avec juste sa quatrième de couverture m'a tout de suite attirée. C'était assez mystérieux et en le commençant je ne savais pas à quoi m'en tenir.

    Au début, j'ai eu un peu de mal avec les mots du genre "con", le langage un peu vulgaire on va dire. Mais au final cela ne rendait que les personnages plus réels. L'écriture de l'auteur ( C'est important de le préciser, c'est une auteur française ! ) se lit facilement et sans prise de tête. J'ai vraiment dévoré ce roman, à chaque chapitre il y avait un nouveau rebondissement ou une chose qui me titillais et j'avais envie de lire la suite. De plus vu que la longueur des chapitres est assez courte, je me disais à chaque fois  "Aller je lis encore un chapitre.". Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! 

    L'histoire est assez bien menée, j'ai juste eu un problème avec le personnage de Jen, que j'ai trouvé complètement disproportionnée, ses réactions ne me plaisaient pas du tout. Je ne pouvais pas me l'encadrer. Malt lui je l'ai beaucoup plus apprécié, c'est un peu le super héros qui réfléchis, qui s'interroge et qui a les pieds sur terre. Pas comme Jen. L'histoire de chaque personnage est bien construite, ils ont chacun un passé ou un présent bien présenté et qui ma mis mal dans certains passages. On comprend que sa ne doit pas être facile tous les jours pour eux de vivre dans certaines conditions. Je ne vais pas en dire plus pour éviter de vous spoilez mais lisez ce roman il en vaut le détour. 

    Ce livre pour moi contient une morale. C'est ce qui m'est ressorti quand je l'ai reposé. C'est que à chaque geste s'ensuit une conséquence qu'il faut assumer par la suite.

    Ce roman n'est donc pas un coup de coeur, déjà à cause du personnage de Jen et ensuite parce que ce n'est pas le genre d'histoire qui me retourne l'estomac mais c'est une belle histoire quand même.

    Citation :

    " On passait notre temps à faire les cons et à débattre de sujets qui servaient à rien en évitant au maximum de se dire des trucs vrais. A boire des bières et à mater des mecs se faire tuer dans des séries.  Sauf que cette fois, les mecs, c'était nous. Et personne n'allait nous dire combien de saisons on tiendrait.

     

     Bisous !


    votre commentaire
  • Chronique sur Vampire City tome 1 de

     

    Vampire City, un premier tome d'une saga de 348 pages écrit par Rachel Caine aux éditions Hachette. ( Le prix et de 16 ) 

     A 16 ans, Claire Danvers est une étudiante de génie, promise à un avenir brillant. Ses parents l'envoient pourtant s'enterrer à Morganville, dans un université au fin fond du Texas. Très vite, elle devient la souffre-douleur de la "mafia manucurée" du campus. Claire trouve alors refuge dans la maison de ses rêves. Elle se lie bientôt d'amitié avec ses trois colocataires, Eve la gothique, Shane le rebelle au coeur tendre et Michael, musicien de prodige qui ne sort qu'après le coucher du soleil. Mais Claire n'est pas encore tirée d'affaire. Car à Morganville, certaines personnes ont les dents longues et, la nuit, les ombres sont habités...

     

     Mon avis : 4,50/5

    J'ai vraiment énormément aimée ce premier ce tome et je l'ai littéralement dévorée.  L'histoire est réellement prenante et donne envie de lire la suite à chaque fin de chapitre. Ce n'ai pas une histoire de vampire banale, loin de là, c'est un univers qui change. On nous plonge dans un super monde que j'ai beaucoup appréciée. Dès le début du premier chapitre nous sommes prit dedans.

    Je dois dire que au tout début que m'imaginais la ville très (très) sombre et vraiment glauque et ça m'a pas mal perturbée mais au fur et à mesure j'ai réussis à me sortir cela de la tête et tout allait pour le mieux.

    J'ai adorée le personnage de Claire, têtue, on pourrait la croire un peu stupide par moment malgré son Q.I très élevé. Shane et aussi un de mes personnages préférés du livre. Je dois même avouer que à un moment j'ai eut la larme à l’œil, ce qui ne m'était encore jamais arrivée auparavant. Vous l'aurez donc comprit, les personnages sont vraiment attachants. On suis en même temps l'évolution de Claire, qui est très plaisante.                                                                                                                              ! SPOILER ( le moment ou Shane dit au revoir à Claire :') ) SPOILER !

    La fin du dernier chapitre et très prenante et on veut vite savoir la suite. C'est pour ça que je n'ai pas pus m'empêcher de lire le tome deux quelques temps après.

    Et personnellement, j'ai adorée l'intrigue, les personnages, l'univers. L'histoire est intéressante et on veut en savoir plus. Les personnages sont très attachants avec pas mal d'humour, et Claire m'a fait bien rire par moment. En bref c'est un premier tome génial ! Et je vous conseille vivement de le lire :D De plus que j'aimerais beaucoup avoir d'autres avis concernant ce romans. <3

     

    - Pour lire ce qui entre parenthèse, passer votre souris dessus. C'est pour éviter de spoiler les personnes qui ne l'ont pas lus. -

     

    KISS !


    votre commentaire
  • Chronique Livresque sur Carrie de Stephen King par Charlotte

       Carrie est un roman écrit par le célèbre  Stephen King publié en 1974 de 226 page. C'est d'après mes recherches son premier roman. J'ai celui aux éditions Le Livre de Poche. ( Le prix est d'environ 7€ )

    Résumé :  Une mère puritaine, obsédée par le diable et le péché ; des camarades de classe dont elle est le souffre-douleur : Carrie est profondément malheureuse, laide, toujours perdante. Mais à seize ans resurgit en elle le souvenir d'un « don » étrange qui avait marqué fugitivement son enfance : de par sa seule volonté elle pouvait faire se déplacer des objets à distance. Et ce pouvoir réapparaît aujourd'hui, plus impérieux, plus impatient... Une surprise bouleverse soudain la vie de Carrie : lorsqu'elle est invitée au bal de l'école par Tommy Ross, le boy-friend d'une de ses ennemies, n'est-ce pas un piège plus cruel encore que les autres ?

     

    Mon avis : 3,75/5

    Je commence par vous dire que je n'avais jamais encore lu de Stephen King. ( Et oui je sais, je vais aller me cacher d'ici la fin de cette chronique ) La seule chose qui j'ai vu de Stephen King c'est la série adapté de son roman Under the Dome. Donc quand je suis tombé sur ce roman au prix de 2€ et bien je me suis dis pourquoi pas essayer. Le résumé me tenter bien, et le film est sorti l'année dernière, m'enfin l'année d'avant en 2013 et d'ailleurs je le regardais et vous ferai une chronique dessus. Mais pour en revenir au roman, je suis plutôt bien surprise. Moi qui penser ne pas aimer du tout, et bien c'est tout le contraire. 

    J'ai bien apprécié le fait que l'auteur dépeigne un sujet actuel alors que je le répète son oeuvre à été publié en 1974. Les thèmes de ce roman sont par mon ressentis , l'intimidation à l'école, le harcèlement parental si on peut appeler sa comme sa. Cela tourne vraiment autour du mal être de l'adolescent rejeté par tous. King avec son oeuvre critique la société américaine et c'est aussi sa le message qu'il essaye de faire passé avec son histoire de jeune fille rejetée avec des pouvoirs de télékinésie. 

    Malgré le fait que avec les articles de journaux ou les témoignages, le suspens est un peu cassé et que l'on se doute de ce qu'il se passe à la fin, dans l'ensemble c'est un bon roman avec des personnages qui ont chacun bien leur identité, un final explosif et une fin ouverte. Moi je le prends comme cela en tout cas puisque je me pose pleins de questions quant à la suite des événements. Le moment le plus émouvant d'après moi : ( C'est quand Carrie meurt auprès de Sue et qu'elle appelle sa mère. On ressent que Carrie n'est qu'une enfant, et c'est vrai, elle n'est qu'une enfant,une enfant qui a besoin de sa mère. Sue reste avec elle jusqu'à la fin, ce que j'ai trouvé adorable. J'ai beaucoup apprécier ce personnage remplie de bonnes intentions. )

    Il faut à tout prix que vous lisiez ce livre ! 

    - Pour lire ce qui entre parenthèse, passer votre souris dessus. C'est pour éviter de spoiler les personnes qui ne l'ont pas lus. -

     


    votre commentaire
  • Chronique Livresque sur Boys Out de Rawia Arroum par Kimberley

     

    Boys Out, un one shot écrit par Rawia Arroum de 318 pages publié aux éditions Hachette ( Le prix est de 16€ ). 

     

    Résumé: Dans le monde de Lyra, les hommes sont des fugitifs. Les hommes sont des proies qu'il faut éliminer. Ils n'ont qu'une utilité : la procréation. Une fois cette unique tache accomplie, il sont exécutés. Lyra s'entraîne dur pour être un des meilleur élément de cette société d'amazones. Jusqu'au jour où c'est à son tour d'être en contact avec un garçon... 

     

     

      Mon avis : 5/5 COUP DE COEUR ! *.* 

    J'ai juste adorée ce livre ! Je le conseille à tout le monde, vraiment. Un gros coup de cœur pour moi ! ♡.

    Les personnages sont tellement attachants et uniques ! De plus que le comportement qu'a Loan m'a complètement séduite, et je n'ai pus que m'attachée à lui. Je crois que c'est vraiment un de mes personnages masculins préférés des romans que j'ai pus lire jusqu'à maintenant, du moins un de mes personnages préférés. J'ai aussi énormément aimée le personnage et la personnalité qu'à Lyra et comment elle a évoluée au court des pages et des événements qui se sont produits. De plus que l'histoire et lue de son point de vue et que il est très bien racontée et ça nous permet de nous attacher encore plus et d'apprécier encore mieux l'histoire, on découvre donc tous en même temps qu'elle et c'est justement très prenant, et nous ne pouvons que aimer ! Je ne peux que vous conseillez de le lire 

    Dès le début nous sommes prit dans l'univers que j'ai trouvée juste "whaou" et complètement différents d'autres dystopies qu'on nous présentent (je trouve). L'univers est réellement prenant et ce qui se passe au fil de l'histoire aussi. L'originalité de l'histoire m'a monumentalement séduite et j'avoue que Ce livre est une perle selon mon avis.

    La fin est tout de même très ouverte. Mais pas tant que sa en fait. La fin m'a quand même laissée perplexe et intriguée. On peut s'imaginé deux fin. Mais j'ai eut l'impression que l'on nous laisse tout de même sur une voie plutôt que sur une autre. Et j'avoue que ça m'a vraiment laissée mitigée. Ce n'est pas pour cela qu'il ne faut pas le lire. Loin de là. Le contenu à été à la hauteur et à même dépassé mes attentes... 

    Procurez le vous par tous les moyens ! 

     

    Citations :

    On dit que, quand on est un mâle, mieux vaut se trouver six pieds sous terre que de vivre à la Structure.

    Un parasite vit aux dépend d'un être ou d'une chose sans y avoir été invité. Un virus détruit le bon fonctionnement d'un être ou d'une chose, se propageant sans contrôle. Un surplus impose une présence non désirée. Parasite, virus, surplus : telle est la définition vraie de " l'Homme".

    Courage, raison, sagesse : telle est la définition vraie de la " Femme ".

    Dans les livres, rien n'est interdit. Dans les livres que je lis, il y a des femmes, des hommes, des familles, des mariages. Quand je lis, j'oublie que je suis un homme traqué. J'oublie que je n'ai pas le droit à l'amour, à un futur.J'oublie que je suis destiné à mourir. 


    votre commentaire